1 cover siteweb

On se serre les coudes pour l'achat local

La COVID-19 est une crise sans précédent. Les impacts sur l’économie québécoise seront immenses. Le contexte actuel force non seulement les entreprises québécoises à se réinventer, mais il les pousse aussi à craindre de paraître opportunistes si elles tentent de profiter de cette crise pour lancer de nouvelles offensives. Plusieurs de nos clients en ont rapidement subi les contrecoups.

Et comme plusieurs d’entre eux sont des entrepreneurs d’ici, l’idée de les réunir est devenue la source d’inspiration d’une campagne multiclient. N’osant pas se mettre prioritairement de l’avant en cette période de crise, les marques participantes ont donc décidé de se serrer les coudes. Un geste symbolique qui aidera à accroître la solidarité des clients et des marques envers les produits et services locaux.

« L’appel de François Legault à consommer local a animé nos troupes chez lg2. On s’est tout de suite dit que ce n’était pas parce qu’on ne pouvait pas se serrer la main, qu’on ne pouvait pas se serrer les coudes. »

Marc Fortin

Associé, chef du produit – Montréal, lg2

S’unir pour combattre la crise

Dans le contexte mondial actuel, aucune marque n’est épargnée. À sa façon, chacune des entreprises est touchée par cette vague planétaire. La consommation locale est primordiale afin de stimuler le plus possible l’économie québécoise. Et en ces temps incertains, la solidarité est de mise. Une campagne coopérative comme celle-ci propose aux entrepreneurs québécois d’encourager l’économie locale dans toute sa diversité, en confondant toutes les allégeances des marques entre elles. Une offensive solidaire et remplie d’empathie envers les entreprises qui vivent, chacune d’entre elles, les contrecoups de la crise actuelle.

5 logos achat local

Encourager le local par les médias d’ici

En cohérence avec cette campagne coopérative 100 % locale, la stratégie médias a été déployée dans les médias du Québec à travers la télévision et des placements numériques locaux, ces médias qui subissent eux aussi les effets de cette crise remplie d’inconnu.

Ainsi, aucun dollar média n’a été investi sur les plateformes sociales à propriété étrangère. Autant Instagram que Facebook ont donc été utilisées de manière organique pour faire passer le message au plus grand nombre.

8 OOSLC cover

Créer une vague de solidarité

Dans le but de créer un mouvement d’entraide et de sensibiliser les Québécois à la force du #AchetonsLocal, des initiatives sociales variées ont été déployées. En un premier temps, des entreprises québécoises ont été invitées à relever le défi #OnSeSerreLesCoudes.

Viennent ensuite les volets des influenceurs, des créateurs de contenu et des citoyens qui pourront contribuer à la vague grâce à des GIF, des autocollants et des mèmes qui circuleront sur les réseaux sociaux.

En bref

Regroupement de 19 marques qui ont choisi de se serrer les coudes pendant la crise de la COVID-19. L’objectif de ce mouvement d’entraide ? Faire preuve de solidarité économique en sensibilisant la population québécoise à la force du #AchetonsLocal.

Les marques unies dans ce mouvement sont Aliments du Québec, Boréale (Les Brasseurs du Nord), Cidre Om, Distillerie Noroi, Fenplast, Guru, Harnois Énergies, La Cage – Brasserie sportive, Laitues Mirabel, Les Aliments Lesters ltée, Les Producteurs de lait du Québec (incluant Le Famille du Lait et les Fromages d’ici), Maison Orphée, Mamzells, Pommes Qualité Québec, QuébecBio, Ricardo Media, Simplex Location d’outils et Stefano Faita (Aliments Faita Forgione).

#OnSeSerreLesCoudes